Report dans la saisie de vos droits formation jusqu’au 30 juin 2021

N’attendez plus!

Les salariés ayant travaillé du 1er janvier 2009 au 31 décembre 2014 ont pu cumuler 120 heures de formation au titre de leur DIF.

Vous avez jusqu’au 30 juin 2021 pour les renseigner  sur votre compte personnel formation.

https://www.moncompteformation.gouv.fr

Passé cette date, ces heures seront perdues.

Sur votre CPF, les heures de votre DIF seront converties en numéraires soit pour 120 heures la somme de 1800 euros.

Tous les ans, votre compte sera crédité à hauteur de 500 euros si vous avez effectué une durée de travail égale à la moitié de la dure légale.

Votre plafond ne pourra pas dépasser 5000 euros.

Congé Supplémentaire

Pour les salariés présents au 01/06/2020 vous bénéficiez d’une journée de congé supplémentaire offerte. Cette journée doit être prise avant le 31/03/2021 sinon elle sera perdue.

Vous devez déclarer à votre manager la date souhaitée et celui-ci fera remonter les demandes au service paie. Votre journée de congé apparaîtra en « absence autorisée rémunérée » sur votre bulletin de salaire du mois concerné.

Ce congé supplémentaire n’est pas géré via SmartRH. Sans demande de votre part il sera perdu.

Quand les attestations n’en font qu’à leur tête!

Vérifiez vos attestations;

Les salariés s’interrogent parfois sur l’efficacité ou les actions menées par les syndicats dans l’entreprise. Aujourd’hui un exemple concret prouve encore notre efficacité et montre aussi que c’est grâce à vous que nous avançons.

De nombreux intérimaires ont été placés en activité partielle en 2020 du fait du Covid. Fort heureusement d’heureux évènements nous attendent pour 2021, tel est le cas d’une prochaine naissance.

Toutefois, un futur congé maternité peut s’avérer être source d’angoisse quand l’informatique s’en mêle. Comment ? Tout simplement au travers des attestations de salaire. Pour une raison encore inexpliquée, des CDI Intérimaires ont des attestations erronées, impliquant, si le salarié n’est pas attentif, une perte considérable de ses droits à IJSS.

En effet, une salariée qui part en congé maternité s’est vue remettre une attestation incomplète. L’activité partielle n’a pas été incluse dans ses salaires !!

Or comme le précise la CPAM sur son site internet : « Votre employeur doit nous adresser une attestation de salaire en rétablissant les salaires. Il doit indiquer un motif d’absence « chômage » ou « absence autorisée ».

Autrement dit, dans le cas du chômage partiel, le calcul de vos indemnités journalières se fera sur la base de vos salaires rétablis, autrement dit, les salaires que vous auriez perçus si le chômage partiel n’avait pas dû être mis en place.

L’UNSA a interpelé la Direction sur le sujet afin que la situation de cette salariée soit réglée au plus vite mais également qu’une correction soit apportée afin qu’aucun intérimaire ne soit pénalisé.