Déclarations d’impôts : particularités pour les revenus de 2020

Quelles sont les exonérations / réductions pour les revenus de l’année 2020 ? Le récapitulatif complet dans la lettre d’information du service public disponible ici.

A noter, l’apparition de l’indemnité télétravail, le changement de plafond des heures supplémentaires pour les heures effectuées pendant la période d’état d’urgence sanitaire, le renouvellement des primes pouvoir d’achat.

Certaines des mesures extraites et reprises ci-dessous peuvent vous concerner, surtout si vous êtes intérimaires par le biais des mesures mises en place dans les entreprises où vous avez effectué votre mission.

  • Frais de télétravail jusqu’à 550€ : ces frais concernent les allocations versées par l’employeur, que ce soit sous la forme de remboursement de frais réels, remboursement forfaitaire ou indemnités. Pour les allocations forfaitaires l’exonération se fait sur un montant maximal de 2.5€ par jour, soit 50€ par mois et 550€ par an.

C’est à l’employeur d’identifier ces allocations dans les informations transmises à l’administration fiscale. Les salariés pourront vérifier que ces montants ne sont pas inclus dans le montant du revenu imposable déclaré en vérifiant les montants pré remplis à l’aide de leurs bulletins de salaires.

Cette mesure ne concerne pas les salariés permanents d’Adecco puisque l’entreprise a choisi de ne pas indemniser les frais supplémentaires engagés par les salariés pour le télétravail.

  • Les heures supplémentaires dans la limite de 5 000 €. Elles sont majorées à 7 500 € pour les heures effectuées entre le 16 mars et le 10 juillet 2020, période d’état d’urgence sanitaire.
  • La prime de pouvoir d’achat à hauteur de 1 000 € ou 2 000 € lorsque la prime est versée en vertu d’un accord d’intéressement.

Cette mesure ne concerne pas les salariés permanents d’Adecco puisque l’entreprise n’a pas jugé opportun ni de verser une prime à ses salariés ni de mettre en place un accord d’intéressement. Les salariés intérimaires n’ont pas non plus bénéficié de ce système via Adecco mais peuvent en avoir perçu via l’entreprise utilisatrice où ils ont effectué leur mission.

  • Les services à la personne au domicile des particuliers ou, en raison de la crise sanitaire, à distance par internet (prestations en visioconférence, cours de soutien scolaire, cours particuliers : gymnastique, musique…) permettent de bénéficier d’un crédit d’impôt égal à la moitié des dépenses payées, dans une limite de 12 000 € par an, portée à 15 000 € dans certaines situations.

Combien de points avez-vous sur votre permis ?

Source : service public

Télépoints : un accès simplifié à ses points de permis de conduire

Ce service qui permet de consulter le nombre de points que vous avez sur votre permis de conduire évolue. Il propose désormais d’accéder à votre relevé d’information restreint (RIR). Vous pouvez ainsi consulter les informations sur la validité et les catégories de votre permis de conduire. Vous pouvez également récupérer votre code confidentiel Télépoints par SMS. C’est ce que prévoit un arrêté publié au Journal officiel le 13 avril 2021.

Télépoints vous permet désormais :

  • d’obtenir un relevé d’information restreint (RIR) dont vous pouvez avoir besoin pour des motifs professionnels ou pour justifier vos droits lorsque votre responsabilité civile est engagée en cas d’accident de la route. Ce relevé précise les catégories de véhicule que vous pouvez conduire et indique si vos droits à conduire ont été suspendus ou non ;
  • de récupérer le code confidentiel Télépoints par SMS si vous l’avez perdu, grâce à un formulaire.

Le téléservice Télépoints est accessible selon deux modalités :

  • par France Connect ;
  • avec votre numéro de dossier NEPH (indiqué sur le permis de conduire et sur votre relevé d’information intégral ) et votre code confidentiel Télépoints indiqué sur le courrier accompagnant le permis de conduire au format sécurisé « carte de crédit » ou sur un courrier vous informant d’un retrait de points (48N, 48M, 48SI). Le code confidentiel Télépoints est aussi indiqué sur votre relevé d’information intégral.

Textes de loi et références

Rémunération variable : les « omissions » de la Direction

Pas vu, pas pris, c’est que qu’a du se dire la Direction des Ressources Humaines…

Derrière les portes closes, des managers ont appris au détour de visio et autre webinars, qu’une partie de leurs collaborateurs n’auront pas besoin de signer d’avenant pour « adhérer » au nouveau système de rémunération.

Alertés, les élus ont immédiatement demandé des précisions à l’entreprise. En effet lors de la présentation de ce système de rémunération, Adecco nous a assuré qu’il est basé sur le volontariat et doit faire l’objet d’une adhésion via la signature d’avenant. Il s’avère que depuis septembre 2018 Adecco a ajouté une phrase dans les avenants proposés à la signature (avenant de rem, avenant de poste etc) valant acceptation par défaut de tout futur changement dans les modalités de la rémunération variable.

Cela signifie donc que les salariés qui ont signé un avenant après septembre 2018 et pour qui il n’est pas prévu de modification dans le taux de variable cible n’auront pas la possibilité de signer ou non, d’adhérer ou non, puisqu’en signant en 2018 ils ont adhéré par défaut à tout futur nouveau système.

L’UNSA est en contact avec ses conseils pour évaluer la légitimité de ces avenants antérieurs sur un système de rémunération non existant. Contactez-nous pour être accompagné.

Nous constatons une fois de plus la sincérité d’Adecco dans ses velléités de dialogue social constructif et transparent.

Le Contrat d’Alternance Reconversion

Comment retrouver un emploi après un accident du travail et/ou maladie professionnelle?

Ce contrat a été mis en place par l’accord du 29 novembre 2019 « en faveur du développement des compétences et des qualifications des salariés de la branche du travail temporaire tout au long de leur vie professionnelle »

Le CAR vous permet d’acquérir de nouvelles compétences, par le biais d’un parcours de formation de 12 mois maximum, compatibles avec vos aptitudes afin de vous permettre le retour à l’emploi.

Vous êtes rémunérés au taux horaire de votre dernière mission sur les périodes de formation et obtenez au terme du parcours une qualification ou une certification.

Cliquez ci dessous pour télécharger la fiche de l’AKTO avec tous les détails.

Prévoyance Intérimaire : évolution

Prism’Emploi a conclu le 26 mars 2021 avec 4 organisations syndicales de salariés de la branche (CGT, CFDT, UNSA et CFE-CGC) un avenant n°2, à l’accord de branche du 16 novembre 2018, relatif aux taux de cotisations des salariés intérimaires non-cadres, visant à sécuriser l’équilibre financier du régime de prévoyance et à préserver le niveau élevé de protection sociale des salariés intérimaires.

Cet avenant n°2 donne lieu à une augmentation des taux de cotisations à compter du 1er mai 2021 pour les salariés intérimaires non cadres.

  • Salariés intérimaires d’une ancienneté de +414 heures, le taux de cotisation passera de 0,82% à 1,08% (tranche 1)
  • Salariés intérimaires d’une ancienneté de -414 heures, le taux de cotisation passera de 0,65% à 0,86% (tranche 1)

Cette évolution s’accompagne d’une révision de la répartition de la cotisation de la manière suivante :

53,5% à la charge de l’ETT/ETTI

46,5% à la charge du salarié intérimaire

Ces mesures s’accompagnent d’un engagement des assureurs de maintenir ces taux jusqu’au 31 décembre 2022.

De nous à vous

Adecco prend ses salariés pour des « bonnes poires ».

ADECCO communique par étape sur le projet PYRAMIDE : pourquoi ? Trop anxiogène ?

La Direction joue avec nos nerfs, encore un nouveau mot : on parle d’ABAQUES !

Elle prône la bienveillance envers ses permanents et joue à un jeu SADIQUE !

Qui seront les heureux gagnants et qui seront les malheureux perdants ?

Pas possible de savoir car il faut avoir signé pour avoir entre les mains le précieux simulateur, comparateur de PV avant et après…

Il est évident qu’ADECCO dispose aujourd’hui et ce depuis 3 ans au moins de précieuses infos qui lui permettent à ce jour de dispenser 50% de ses permanents de la signature d’avenants et quelle aubaine ! Tu as signé ton avenant avant le 1er septembre 2018 !

De ce fait tout le monde se rue sur ARKEVIA pour chercher l’éventuel avenant ou sur SMART RH mais on ne trouve rien puisqu’il était soumis à la signature électronique et si tu n’as pas pris le temps de t’en faire une copie … tant pis pour toi ! 

ADECCO empêche les collaborateurs de se préparer au pire et déclare anticiper leur avenir !

Mais quel avenir avons-nous dans une entreprise qui rémunère grassement ses actionnaires et qui prive de la redistribution des richesses sous forme de participation ses collaborateurs? Rappelons-le au passage : sans fourmi point de cigales !

Pour en revenir aux ABAQUES : qui nous vient d’ABACUS en latin et d’ABAX en grec signifiant « Table à poussière » c’est le nom donné à tout instrument mécanique, plan facilitant le calcul … vous voyez ce que je veux dire BAC + 10 pour comprendre le fonctionnement de la future PV par trimestre, au semestre, par fonction, par pourcentage et j’en passe…

J’en déduis donc qu’ADECCO réinvente l’ABAQUE mais de façon stratégique pour remplacer les petits cailloux et divers brindilles…

Et les ABAQUES ALORS !

C’est en disant non à ce énième système de calcul de PV que l’UNSA s’affirmera  auprès d’une Direction qui se moque de nous, et qui finirait bien par nous rendre malade au point de développer des RPS et contacter de ce fait la cellule ANGEL RAPIDOS.

Décidément nous sommes dans une entreprise qui pratique l’offre la moins chère en prônant des bénéfices basés sur la FAMILY et des calculs impensables !

Alors les non disant et les moins disant : MANIFESTEZ VOUS au nom de la collectivité ne restez pas dans l’ombre individuellement, 

Un pour tous et tous pour UN !

NON, nous ne sommes pas responsables de cette situation, les conséquences risquent d’être lourdes.

Un Collaborateur Impliqué doit être un Collaborateur Récompensé, ce n’est pas de sa faute s’il n’atteint pas les 75% des objectifs !

Et la conjoncture et le bassin d’emploi et le manque de candidat et la pénurie de profil pénurique : c’est le collaborateur qui est responsable ?

Et oui une fois encore : TOUT CA POUR CA ?

A bientôt 

Accord d’entreprise en faveur de l’intégration et du maintien dans l’emploi des salariés en situation d’handicap

L’UNSA signataire.

Cet accord concerne Adecco Solution (Nord, IDF, Est Sud et Ouest) – Middle Office, PME, Onsite et Spring

L’objectif est de favoriser l’intégration et le maintien dans l’emploi. Adecco s’engage au travers de cet accord à recruter durant cet accord 93 salariés en CDI, CDD, alternants et stagiaires.

Attirer des candidats en situation de handicap et en forçant la visibilité de nos offres (via Agefiph ), participer à des forums nationaux et régionaux ( Duo Day) , recherche et développer des partenariats comme Cap Emploi…

Chaque recruteur bénéficiera d’une formation en. Classe virtuelle sur le handicap.

Avec le CFA Recruter Autrement, Adecco s’engage à recruter 10% des recrutements en alternance au profit de ce public.

Pour les salariés à l’emploi chez Adecco et en situation de handicap, il y aura un accompagnement et un aménagement des situations de travail si nécessaire.

En cas d’arrêt maladie > 3 mois, Adecco veillera au maintien du lien social. Lors du retour à l’emploi, un entretien de ré accueil sera mis en place afin de s’assurer de la bonne reprise.

Pour les salariés ante fine de carrière, un accompagnement spécifique sera mis en place à la demande su salarié à 3 ans de la retraite. 30 jours par an seront accordés en plus des congés payés légaux. Le salarié pourra poser 5 jours max / mois.

Le salarié ne pourra pas affecter ces 30 jours sur le CET, il n’y aura pas non plus d’indemnité en cas de non prise.

L’ensemble des managers seront formés sur le handicap afin de s’assurer de l’efficacité de l’intégration mais également du maintien dans l’emploi.

Dans le cadre des démarches administratives pour une première demande ou renouvellement, 2 demi-journées seront accordées.

Les aménagements mobilisables : 

– ergonomiques du poste de travail

– organisationnels : aménagement des horaires, temps de pause, télé travail

– déplacement domicile – travail 

– aide au financement des appareillages auditifs, en complément de la participation de la sécurité sociale, mutuelle… dans la limite de 200 € par salarié.

Adecco s’engage à développer ses collaborations avec le secteur du handicap (STPA et TIH) pour répondre spécifiquement aux besoins identifiés au sein de groupe.

Mise en place d’une commission de suivi dans laquelle les organisations syndicales seront présentes, réunion tous les semestres. Elle aura pour principale mission le suivi de la réalisation du plan d’actio de l’accord.